Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Miss Tic. Flashback > Miss Tic. Flashback

Miss Tic. Flashback

samedi 7 novembre 2015

Du 6 novembre au 23 décembre 2015
PROLONGATION du 5 au 30 janvier 2016
Galerie Lélia Mordoch
50, rue Mazarine – 75006 Paris
Tél. 01 53 10 88 52
Du mardi au samedi, de 13h à 19h
www.leliamordochgalerie.com

Figure incontournable du street art, Miss Tic (né en 1956 à Paris) imprime au pochoir sur les murs de Paris depuis 1985 des figures féminines caractéristiques assorties de petites phrases incisives et de jeux de mots (Je t’aime temps / L’avenir a une excellente mémoire / On ne radine pas avec l’amour…) qui expriment son idée de la liberté avec un mélange d‘humour, d’irrévérence et de provocation.

Pour fêter ses 30 ans de carrière, cette plasticienne qui a découvert la poésie avec Prévert lorsqu’elle était enfant et qui « aime que la poésie investisse le quotidien », publie un ouvrage (Flashback – 30 ans de création. Critères éditions, 2015) qui revisite son répertoire. En parallèle, pour sa quatrième exposition à la galerie Lélia Mordoch, Miss Tic présente quelques œuvres historiques des années 80 et 90 et de nouveaux aphorismes poético-subversifs accompagnant ses femmes fatales qu’elle habille de rose, de rouge ou de bleu vif.

Miss Tic qui se dit influencée par les dadaïstes, les surréalistes, les situationnistes, les lettristes, les nouveaux réalistes (...), mais aussi par le rock’n’roll et "les romantiques qui prennent la rosée pour du rosé d’Anjou", ne limite plus son art à la rue mais le développe aussi sur les toiles, comme nombre d’artistes du street-art qui produisent des œuvres hors les murs pour pouvoir les vendre. Sur la surface naturelle et épurée du lin, Miss Tic n’a rien perdu de son coup de griffe et continue de jouer « avec l’image de la femme, proie et prédatrice », en nostalgique de la femme fatale dit-elle et en féministe assumant sans complexe la charge érotique de son travail.

Catherine Rigollet

Visuel : Miss. Tic. Je t’aime Temps, 2015. Encre aérosol sur toile de lin naturelle. 73 x 92 cm. ©Miss Tic