Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Oulipo, la littérature en jeu(x) > Oulipo, la littérature en jeu(x)

Oulipo, la littérature en jeu(x)

vendredi 26 décembre 2014

Du 18 novembre au 15 février 2015
Bibliothèque de l’Arsenal
1, rue de Sully - 75004 Paris
Du mardi au dimanche, de 12h à 19h
Fermé le lundi et jours fériés
Entrée libre
www.bnf.fr

 

- Catalogue de 192 pages, avec 157 illustrations. Coédition BnF / Gallimard. 39€

Revigorer les potentialités de l’écriture. Enrichir la littérature par des contraintes mathématiques. Tel était le but – qui reste actuel – des réunions d’un groupe d’amis, créé par Raymond Queneau et François Le Lionnais et qui prit nom d’Ouvroir de Littérature Potentielle en 1960. L’exercice ludique, mais difficile, continue à être pratiqué, en public certains jeudis, par les membres, gens de lettres et/ou mathématicien(ne)s, cooptés au fil des ans pour remplacer ceux qui sont maintenant « excusés » pour cause de décès. Georges Perec et Italo Calvino en furent des membres éminents. À la bibliothèque de l’Arsenal, on peut apprendre tout ce que l’on n’avait pas osé demander sur S+7, palindromes, lipogrammes, anagrammes, monovocalismes et autres tautogrammes. Une foultitude de documents attend le visiteur dans des tables-vitrines (souvent trop basses) : des photos des membres du groupe, des correspondances, des comptes-rendus de réunions pas si loufoques qu’ils ne paraissent. On peut s’arrêter sur le projet de Perec pour Vie Mode d’Emploi, consulter (des yeux seulement) la bibliothèque ordonnée de Paul Braffort avec ses quelque 200 volumes aux titres comportant tous un chiffre, depuis Le Zéro et l’Infini d’Arthur Koestler jusqu’au Cent Mille Milliards de Poèmes (1961) de Queneau, un livre-objet dont les pages coupées en bandes horizontales permettent une combinaison infinie de textes, et admirer l’ingéniosité des portraits en creux d’Etienne Lécroart, profils dessinés par les blancs d’un texte. L’Oulipo a fait des émules, l’Oupeinpo (Ouvroir de Peinture Potentielle) et l’Oubapo (Ouvroir de Bande dessinée Potentielle). Quelques unes de leurs œuvres figurent dans l’exposition. Bref, on s’instruit, on s’amuse, on peut même s’essayer à quelques contraintes ! Amateurs de (jeux de) mots, cette expo est faite pour vous !

Elisabeth Hopkins

Visuel page expo : Étienne Lécroart : autoportrait en chiffres, juin 2012
Visuel vignette. Affiche Oulipo (détail) (Berlin, Literaturhaus). Fonds Oulipo, BnF, Arsenal © Günter Karl Bose - LMN-Berlin.