L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions en France"

Expo en France

Photaumnales 2019. Terra Nostra – Le temps de l’Anthropocène

Ce n’est plus un scoop : notre planète est surexploitée. Pour cette pour cette 16e édition des Photaumnales, Fred Boucher et Adriana Wattel, co-directeurs de Diaphane pôle photographique en Picardie et commissaires des Photaumnales ont choisi de nous interpeller sur les transformations du monde naturel en un monde fabriqué par l’espèce humaine, marqué par la vision à court terme et l’exploitation abusive. Un bouleversement vu au travers des regards posés sur notre planète par une trentaine de photographes français et internationaux, connus ou émergents ; Diaphane portant un intérêt particulier au soutien des jeunes photographes. Des images souvent choc.

Kai Löffelbein, né en Allemagne en 1981 a suivi les chemins des déchets électroniques depuis l’Europe et les États-Unis jusque dans des pays comme le Ghana, la Chine ou l’Inde où des hommes, des femmes et même des enfants tentent de récupérer au péril de leur santé et de leur vie, les matières précieuses contenues dans nos déchets électroniques. Gideon Mendel (né en 1959 à Johannesburg) a visité des zones inondables partout dans le monde. La québécoise Jocelyne Alloucherie a écouté et photographié la fracture des icebergs.
La sécheresse que connaît l’Irak en 2018 est la plus sévère que le pays ait connu depuis 1930. C’est une deuxième mort que redoutent les Marais de Mésopotamie, placés sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Mathias Depardon nous révèle les enjeux économiques, sociaux et culturels de leur sauvegarde.
Ganga Ma est le résultat d’un voyage photographique de dix ans le long du Gange par Giulio Di Sturco, documentant les effets dévastateurs du changement climatique, de l’industrialisation et de l’urbanisation. On est frappé par la blancheur du ciel et des paysages, comme embués par le brouillard et la pollution.
Sidérante, la série Midway : Message from the Gyre, de Chris Jordan (Né à San Francisco en 1963) dénonce les effets dramatiques des déchets plastiques jetés qui se retrouvent dans l’estomac de milliers d’albatros morts ayant confondus ces détritus avec la nourriture et en nourrissant même leur progéniture.
Né en 1967 aux Pays-Bas, Henk Wildschut s’est penché sur la question de l’alimentation à la suite d’une demande du Rijksmuseum d’Amsterdam. Son enquête l’a amené à comprendre qu’une approche trop unilatérale du sujet de l’alimentation (comme de penser que l’agriculture biologique est forcément meilleure pour l’environnement) constitue souvent un obstacle à l’invention de véritables solutions.
Hans Silvester, photographe et militant de longue date pour la cause écologique, dénonce les ravages de la déforestation en Amazonie, tout autant que la culture sous plastique en France ou ces tonnes de pommes détruites au mazout dans la Vallée de la Durance, pour empêcher l’effondrement du cours.
Apaisement devant les photographies de modestes fruits et légumes transformées par Ingar Krauss en natures mortes au velouté pictorialiste, idéalisant cette richesse de la terre nourricière.

On aimerait citer tous ces photographes. Qu’elles soient documentaires ou plus conceptuelles, militantes ou poétiques, belles ou douloureuses, leurs images, réalisées en reportage ou en résidence, nous invitent à prendre conscience que le futur de la Terre, marqué de façon substantielle par les actions de l’Homo sapiens, est donc entre nos mains et qu’il serait irresponsable de sous-estimer la gravité de la situation.

Catherine Rigollet

Visuels : Kai Löffelbein, CTRL-X. A topography of e-waste.
Chris Jordan, Midway : Message from the Gyre.
Hans Silvester, La Planète affolée.
Henk Wildschut, Food.
Mathias Depardon, Gold rivers - Tales From the Land in Between .
Visuel accueil : Olaf Otto Becker, Above zero (au Safran à Amiens).

Archives des expos en France
spacer


Du 21 septembre 2019 au 5 janvier 2020
Quadrilatère - Beauvais (Oise),
Et dans une vingtaine d’autres lieux de la ville (dont le MUDO/Musée de l’Oise) et de Picardie (Espace Séraphine Louis à Clermont-de-l’Oise ; Espace Matisse à Creil ; Le Safran à Amiens...)
En libre accès
Toutes les expos sur :
www.photaumnales.fr