L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions à voir actuellement à Paris et en Ile de France"

Expo à Paris

Shoah et bande dessinée

Shoah et 9ème art, un mariage un peu périlleux ? Bien au contraire. Alors que les témoins de la Shoah disparaissent, les artistes de bande dessinée et romans graphiques peuvent en illustrer la mémoire avec talent, intelligence et parfois même humour, ou s’interroger sur la transmission familiale de cette mémoire. Rares sont les œuvres créées dans les camps, dessins plus que BD (on se souvient des dessins de Dachau de Zoran Music) et il faut attendre les années 80 pour que les artistes de BD s’intéressent à la Shoah, sujet quasiment tabou jusque là.

Le feuilleton télévisé américain Holocauste diffusé en France en 1979, puis le roman graphique zoomorphiste en noir et blanc de Art Spiegelman, Maus, jouant sur les clichés de l’opposition nazi/juif – chat/souris – à partir de 1980 (publié en France en 1994), permettent l’émergence de ce travail mémoriel, aux États-Unis d’abord, puis en Europe, une dizaine d’années plus tard. La BD n’est plus l’apanage des enfants ; devenue lecture d’adultes, elle peut faire passer l’horreur par le biais de ses descriptions réalistes et devient alors, à l’instar du cinéma, une source historique fiable et responsable sur la Shoah et autres génocides, mais aussi parfois un médium esthétique pour idées reçues et interprétations biaisées.

L’exposition, très bien documentée, offre environ 200 documents, y compris certains qui ne seront publiés que dans les mois à venir. Sur les cimaises, Spiegelman côtoie Wolinski, Calvo, Will Eisner, Michel Kichka et Chris Claremont, scénariste de X-Men, qui lie Magneto, son haineux mutant à un séjour dans les camps. Dans le catalogue, ne pas manquer l’analyse stylistique des huit pages de Master Race de Bernard Krigstein par Spiegelman.

Elisabeth Hopkins

- Catalogue : Shoah et bande dessinée, L’Image au service de la mémoire, sous la direction de Didier Pasamonik et Joël Kotek, coédition Mémorial de la Shoah et Denoël Graphic, Janvier 2017, 168 pages, 29,90€.

Visuel : Magneto, The Testament © Panini Comics, 2009, © 2014 Marvel.

Archives des expos à Paris
spacer


Du 19 janvier au 30 octobre 2017
Mémorial de la Shoah
17 rue Geoffroy-l’Asnier, 75004 Paris
Ouvert tous les jours, de 10h à 18h (jeudi jusqu’à 22h)
Fermé le samedi
Entrée libre
www.memorialdelashoah.org