L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions en France"

Expo en France

ArkéAube. Des premiers paysans au prince de Lavau

Selon les vœux du Conseil départemental de l’Aube, l’archéologie est au cœur de la saison culturelle 2018-2019 de l’Aube en Champagne. À Troyes « ArkéAube » retrace la vie des premiers paysans (-5 300 avant notre ère) jusqu’au prince de Lavau (-450 avant notre ère) qui reposait dans une tombe contenant des objets extraordinaires.
Car l’Aube en champagne est une terre riche de vestiges archéologiques. Carrefour de civilisations et d’échanges depuis le Néolithique, soit il y a plus de cinq mille ans. La situation de ce territoire à la croisée de routes migratoires et commerciales de l’Europe centrale et des routes fluviales de la Seine et de l’Aube a accueilli de nombreuses populations. Les commerçants, les caravanes viennent du lointain Orient, de la Méditerranée et du centre de l’Europe. À l’âge de pierre, du bronze ou du fer les populations échangent, s’adaptent, inventent. Puis, en l’an 0, la création de la ville de Troyes entraine de nouvelles activités.

Tant par la mise en scène que par la qualité des objets présentés l’exposition ArkéAube se met à la portée de tous. Sur les murs des dessins racontent la vie des paysans d’alors avec leurs habitations, leurs animaux ou leurs plantes. Les silex, outils primitifs évoluent, certains sont taillés en jade vert venu de Sibérie. Les femmes se parent de perles de coquillage, un témoignage rare. Des cornes ont appartenu à un auroch, le premier mammifère sauvage, qui, trop chassé, disparait de la terre. Dans les vitrines, les vestiges proviennent de tombes de personnages aisés, car le commun des mortels n’a pas droit à de tels égard, tout comme on ne retrouve pas de tombe d’enfant. Des petites balances prouvent que l’on donnait une valeur aux métaux précieux. À l’âge du bronze, l’idéologie guerrière habille les combattants d’armures sophistiquées et personnalisées. Puis vient le fer, qui à l’origine provient de Turquie. Un métal si précieux qu’il valait quarante fois plus cher que l’argent et huit fois plus que l’or ! Les premiers maréchaux-ferrants fabriquent des bracelets annelés et des anneaux de cheville. Les échanges se poursuivent avec la Grande Grèce qui apporte des vases et des objets liés à la boisson. C’est alors que les princes ne résistent pas à la tentation du pouvoir et de la tyrannie. Les guerres les éliminent. Ils emportent leurs richesses dans leur tombe.

Françoise Chauvin

Visuels : Éléments de jambières, en bronze typiques de la fin de l’Âge du Bronze moyen et début du Bronze final. Fouille de Barbuise, Les Grèves (Courtavant), Aube, 1928-1964. Dimension en cm : 23x10x9,5. ©Robert Moleda.
Bracelet en or, datant du Ve siècle avant notre ère. Fouille de la nécropole du Prince de Lavau, Zac du Moutot, Aube, 2014-2015. © C2RM. Troyes, maisons à pans de bois héritée du Moyen-âge et de la Renaissance. Photo Office du tourisme.

- Visiter Troyes
Restaurées dans l’esprit d’origine, les maisons à colombages du centre de Troyes sont habillées de poutres comme au Moyen Age. Certaines même sont peintes. Peu à peu, cette remise en l’état, commencée en 2000, gagne du terrain en enrichissant les rues de cette jolie ville. À l’époque de leur construction, les habitations avaient une valeur mobilière et non immobilière. Ainsi la maison du Chanoine a été démontée, chaque poutre étant numérotée, pour être reconstruite ailleurs. Il faut se promener dans les ruelles, découvrir les demeures, l’église Sainte-Madeleine, ses vitraux colorés et la merveilleuse sculpture de Saint Marthe signée du maitre de Chaource. Troyes est aussi doté d’une quinzaine de musées, dont le musée d’art moderne et sa collection Pierre et Denise Lévy, soit près de 2000 œuvres d’art (peintures, dessins, sculptures, verreries...).. Fermé pour rénovation depuis avril 2018, il rouvrira en 2020. Cependant, d’ici-là, le musée et ses collections continuent de vivre au travers de multiples événements et de projets hors-les-murs tant locaux qu’internationaux.

Archives des expos en France
spacer


Du 5 mai au 30 décembre 2018
Hôtel-Dieu-le-Comte
Rue de la Cité - Troyes (Aube)
Du mardi au dimanche, 9h30-18h
Entrée 4€
Gratuit 1er dimanche du mois
www.arke.aube.fr.