Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Titus Carmel & Alain Fleischer > Titus Carmel & Alain Fleischer : peindre, écrire, lire...

Titus Carmel & Alain Fleischer : peindre, écrire, lire...

vendredi 27 mai 2016, par cath

- Titus-Carmel - Peindre, écrire
- Alain Fleischer - La lecture

 

Du 5 juin au 23 décembre 2016
Abbaye royale de Saint-Riquier
Centre Culturel de Rencontre
80135 Saint-Riquier
Tél. : 03 22 999 620
Ouvert tous les jours de 10h à 19h
Jusqu’à 21h pendant le Festival de musique
Tarif plein : 4 €
www.ccr-abbaye-saint-riquier.fr

 

Festival de l’Abbaye royale de Saint-Riquier
Du 5 au 10 juillet 2016 - 32ème édition
Saint-Riquier est situé à 10 km d’Abbeville

Dans le cadre de sa saison culturelle consacrée à l’écriture, « au sens pluriel du terme », l’Abbaye royale de Saint-Riquier (qui abrite depuis 2012 un Centre Culturel de Rencontre, dédié aux écritures à l’ère numérique), a invité Titus-Carmel (né en 1942), connu pour son œuvre de peintre, de graveur, de poète et d’essayiste. Inspiré par des lieux de mémoire et par l’évanescence des choses et des êtres, il peint le temps qui passe, la fragilité, la mort. On se souvient de La Suite Grünewald exposée au Collège des Bernardins en 2009, une impressionnante série de cent soixante œuvres inspirée de la Crucifixion du retable d’Issenheim peint par Matthias Grünewald au début du XVIe siècle. Dans ce même esprit de déconstruction-construction, Titus-Carmel réalise des assemblages de motifs du règne végétal figés comme des feuilles sur un herbier géant ; des compositions abstraites qui sont autant un travail formel qu’une manière d’explorer le temps qui passe. L’artiste expose à Saint-Riquier une quarantaine d’œuvres des vingt dernières années, inspirées par les paysages, les végétaux et les empreintes, depuis la série des Forêts (1995), jusqu’à celle des Diurnales, 31 pages de mai (2015), inédites, dans un cheminement entre images et poésies qui se répondent.

Dans le même temps, l’Abbaye accueille le cinéaste, vidéaste, plasticien et écrivain Alain Fleischer (né en 1944), fondateur et directeur du Fresnoy, réunissant notamment une dizaine d’œuvres photographiques de grand format - intitulées Voyages parallèles -, qui mettent en scène des fictions à partir d’images projetées, de reflets et d’objets réels. Est aussi projetée une œuvre inédite réalisée par l’artiste et spécialement conçue pour ce projet à propos de la redécouverte récente, à l’Abbaye royale de Saint-Riquier, des ossements de Nithard, premier auteur ayant écrit, en 842, un texte en roman, la langue qui allait devenir le français.

On ne manquera pas (à partir du 26 juin) l’installation sonore et poétique de Daniel Nadaud, « dont le silence prévaut si le vent ne l’accompagne pas ». Quatre-vingt-quatre cloches en porcelaine blanches (silencieuses), auxquelles s’ajouteront plus d’une trentaine de sonnailles métalliques d’origines animales, ovines ou bovines (sonnantes si le vent se lève), toutes nouées à un maillage de cordes croisées installées sous les frondaisons des soixante-quatre tilleuls de l’Allée de la Méditation.

Catherine Rigollet

Visuels : Titus-Carmel – Peindre, écrire, Figure du double n° 1. Crédits : Michel Minetto. Alain Fleischer – La Lecture - Série : Les voyages parallèles - 1991 (1, 2, 3 et 4). Crédits : Alain Fleischer.

- À lire : Au vif de la peinture, à l’ombre des mots.
Cet ouvrage réunit l’ensemble des écrits sur l’art de Gérard Titus-Carmel. Plus de trente années de réflexions sur l’art sont ainsi rassemblées, depuis ses premières « notes d’atelier » jusqu’à ses écrits récents consacrés à des peintres proches (Jean-Pierre Pincemin, Eugène Leroy, par exemple). Ses ouvrages consacrés à la gravure, à Chardin, à Edvard Munch sont aussi repris. 744 pages. Éditions L’Atelier contemporain, 30€. Disponible à l’Abbaye dès juin 2016. En librairie en septembre 2016.