Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Tobiasse : 3 terres d’inspiration > Tobiasse : 3 terres d’inspiration

Tobiasse : 3 terres d’inspiration

mercredi 5 juillet 2017

Du 24 juin au 30 octobre 2017
PROLONGATION JUSQU’AU 7 NOVEMBRE
- Portraits de mon village
Espace André Verdet
06570 Saint-Paul de Vence
www.saint-pauldevence.fr

- Tobiasse, Les lumières de l’Espoir
Musée Magnelli, musée de la céramique
Place de la Libération 06220 Vallauris
www.vallauris-golfe-juan.fr

- La vie est une fête
La Chapelle Tobiasse
Rue Saint Sauveur 06110 Le Cannet
www.lecannet.fr

Théo Tobiasse aurait eu 90 ans en 2017. À cette occasion, trois lieux, trois terres d’inspiration, Saint Paul de Vence, Vallauris et le Canet lui rendent hommage.

« La France a une image assez restreinte de l’œuvre de mon père, on découvre ici des facettes inconnues du grand public et même des amateurs qui ont tendance à l’associer au Chagall biblique ». explique sa fille Catherine Tobiasse qui a activement participé à l’organisation de cet évènement.
Tobiasse impose ici ses femmes voluptueuses, ses images de l’exil, sa vision de la Bible, ses voyages dans le monde sur des fonds de rouges chaleureux ou de bleus profonds. Il révèle sa boulimie de travail et son exercice de nombreuses techniques, dessine beaucoup, peint, sculpte, grave et modèle la terre à Vallauris. Après avoir fait des allers et retours entre New York et Saint-Paul de Vence, il installe son atelier à Saint-Paul. Ici, on se souvient encore du peintre comme « d’un homme chaleureux, prêt à faire la fête ». Saint Paul de Vence expose « Portraits de mon village » : un parcours d’œuvres monumentales en bronze ou acier découpé et des photos de l’artiste réalisées par André Villers en 1980, positionnées au lieu même où elles ont été prises.

À Vallauris, le Musée de la Céramique présente « Tobiasse, les lumières de l’Espoir », reflet de ses thèmes favoris. Entre joie de vivre avec ses femmes débordantes de vitalité et désespoir comme ce train de la déportation, l’inspiration de l’artiste oscille. C’est tout un peuple arraché à la terre (1986) montre une famille de quatre personnes avec ses valises sur un quai. Une gouache annonce l’espoir du nouveau monde To America ; un couple et un enfant sur le pont d’un navire. La bible n’est jamais loin (Sarah et les trois messagers ou Jérusalem pour Bethsabée), les teintes roses orages et rouges se mêlent précieusement. Il croque aussi Paris, bizarrement en grisaille, réservant ses couleurs chaudes à New York, Florence ou Rome. À Vallauris ses plats en céramique et ses pièces de forme montrent une autre facette de son talent.

Enfin au Cannet sous le thème « La vie est une fête », dans la chapelle décorée par Théo en 1989, sont présentés les dessins, les maquettes et les calques préparatoires.

Françoise Chauvin

Visuels : Théo Tobiasse, C’est tout un peuple arraché à la terre, 1986. Technique mixte, pastel, lavis, acrylique sur papier, 70 x 70 cm.
Théo Tobiasse, chapelle Saint Sauveur, 1989.
Théo Tobiasse, Femmes bibliques – Judith, 2004. Pastel sur papier, 102 x 70 cm.