Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Une brève histoire de l’avenir > Une brève histoire de l’avenir... à la lumière du passé

Une brève histoire de l’avenir... à la lumière du passé

mercredi 23 septembre 2015

Musée du Louvre
Du 24 septembre 2015 au 4 janvier 2016
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h
Nocturne mercredi et vendredi, jusqu’à 21h45
Tarif plein : 15€ (tarif unique collections permanentes et expos)
01 40 20 53 17
www.louvre.fr

Quelle meilleure entrée en matière pour parler d’avenir que La parabole des aveugles de Brueghel. Une toile symbolisant l’aveuglement de l’être humain devant son futur. Le Louvre, dans son interprétation du livre « Une brève histoire de l’avenir » de Jacques Attali, déroule – à très grands traits- l’histoire du passé et ce qui a structuré notre monde (écriture, échanges, lois, croyances, guerres, transmission des savoirs, grandes découvertes, révolution industrielle, luttes pour la liberté, déclin des grands empires, etc), pour extrapoler, tenter de comprendre ce que peut être notre avenir et pourquoi pas conjurer le destin.

Le parcours, illustré par deux cents œuvres d’art, dont quinze d’artistes contemporains qui ont répondu à l’invitation du Louvre, comme Ai Wei Wei (Fondation, 2015), Tomas Saraceno (Soie d’araignée, 2015) et Chéri Samba (La Destruction du monde par l’homme, 2015), compte quelques pièces anciennes majeures, constitutives de l’histoire de l’humanité et de ses espoirs de liberté et de démocratie. Une tête de la statue de la Liberté par Bartholdi, don de la culture de l’Ancien Monde au Nouveau Monde. le Grand commentaire sur Aristote. De anima, d’Averroès (1126-1198), des écrits qui soulignent l’importance cruciale de la transmission des savoirs et de la séparation entre raison et foi. Ou encore ces Fugitifs d’Honoré Daumier, une huile sur bois de 1850 rappelant la déportation de plus de quatre mille personnes après les journées révolutionnaires de 1848. Une représentation qui s’élève tristement à l’intemporel et à l’universel.

Catherine Rigollet

- Rappelons l’autre excellente exposition présentée à Bruxelles et qui interprète aussi l’essai d’Attali, en s’attachant à l’actualité de la création artistique. 2050. Une brève histoire de l’avenir, du 11 septembre 2015 au 21 janvier 2016.

Visuels : Honoré Daumier (1808-1879), les Fugitifs, 1849-1850. Petit Palais, musée des Beaux Arts de la Ville de Paris ©Petit Palais / Roger Viollet.
Copie d’après Pieter 1 Brueghel (1525-1569), La Parabole des aveugles. (L’originale est conservée au musée Capodimonte à Naples). Fin du XVIe siècle. Huile sur toile. Paris Musée du Louvre. ©RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado