Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Vincent Bioulès. Du dessin à la couleur > Vincent Bioulès. Du dessin à la couleur

Vincent Bioulès. Du dessin à la couleur

mardi 4 juin 2013

Du 30 mai au 13 juillet 2013
Galerie Vieille du Temple
23, rue Vieille du Temple – 75004 Paris
Du mardi au samedi, de 14h à 19h
Tél. 01 40 29 97 52
www.galerievieilledutemple.com

Vincent Bioulès a sa façon bien à lui de peindre les paysages. Qu’il structure avec de puissants traits noirs le relief de la Sainte Victoire ou qu’il cherche à fixer l’horizon d’une simple ligne au milieu des deux immensités du ciel et de la mer, il le fait toujours avec l’émerveillement de la découverte et le plaisir de dessiner. Nourri des paysages de son enfance à Montpellier, Vincent Bioulès a pourtant délaissé la figuration pour l’abstraction dans les années 60 et 70. Membre fondateur du groupe Supports-Surfaces en 1970 (dont il a d’ailleurs inventé le nom), il abandonnera toutefois assez vite l’abstraction radicale après l’éclatement du mouvement en 1972. En vacances cette année-là au mois d’août dans un village de Lozère, Bioulès peint une fenêtre ouverte sur la campagne. Ce tableau va déterminer son retour à la peinture figurative. Il ne cessera plus d’explorer les paysages, sans pour autant délaisser l’art du portrait, qui constitue l’un des registres de son œuvre. Il peint de 1976 à 1978 une série de tableaux représentant une fontaine et une place d’Aix en Provence qui confirment son retour à la figuration. La démarche de ce peintre du Sud, s’ancre dans une géographie concrète, celle de la Méditerranée, dans une communion sensible avec la nature, pour peindre le réel, en adéquation avec ses sentiments intérieurs de croyant et témoigner de la vie, de manière universelle et intemporelle. Dessinateur assidu depuis ses années de formation à l’École des Beaux Arts de Montpellier, il s’adonne inlassablement à cet exercice lors de ses voyages (Japon, Israël, Tunisie, Egypte, Italie…) ou sur ses terres intimes (Aix-en-Provence, Céret, Montauban, Saint-Tropez…), constituant un immense corpus d’œuvres abouties, qui vont nourrir son œuvre peint. Pour ce peintre qui aime particulièrement jouer avec la couleur, dont le bleu, le dessin, le « vrai », reste LA signature d’un artiste. Et à l’instar de Dürer, Ingres, Rembrandt ou Picasso dont il admire la véracité du trait, il fait surgir le dessin de ses propres peintures. En 2011, Bioulès a fait don de 741 dessins, 52 portraits de grand format, et 515 carnets au musée Fabre de Montpellier. En 2012, le musée Ingres de Montauban a exposé quelques 150 œuvres, dont de nombreux dessins. Du 30 mai au 13 juillet 2013, Marie-Hélène de La Forest Divonne présente, pour la deuxième fois, dans sa Galerie Vieille du Temple des peintures récentes de Vincent Bioulès, dont une série de petits tableaux peints sur le motif.

Catherine Rigollet

Visuel : Midi, huile sur toile, 130 x 162cm, 2013. Courtesy Galerie Vieille du Temple.