Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Vivantes natures > Vivantes natures. Collections de la Fondation Maeght

Vivantes natures. Collections de la Fondation Maeght

vendredi 21 juillet 2017

Du 22 mai au 5 novembre 2017
Château de Biron – Le Bourg – 24540 Biron
Juillet-août : 10h-19h30
Septembre-octobre : 10h-13h et 14h-18h
Novembre : 10h-12h30 et 14h-17h
Tél. 05 53 63 13 39
www.semitour.com

Le château de Biron accueille une exposition d’œuvres issues des collections de la Fondation Maeght et illustrant le thème de la nature dans l’art moderne et contemporain.

"Vivantes natures" n’est pas l’inverse de la nature morte, moins encore l’imitation de la nature, et loin aussi des traditions figuratives. Appartenant à tous les grands courants de l’art moderne et contemporain, quarante-deux artistes dont Braque, Chagall, Cueco, Garouste, Gasiorowki, Hantaï, Kandinsky, Kelly, Le Gac, Léger, Matta, Miró, Monory, Pincemin, Rebeyrolle, Richier, Riopelle, Tal Coat, Tapiès ou Velickovic nous font part à leur manière de leur représentation de l’homme et de son environnement ; un thème pris au sens très large et où se côtoient l’onirisme, le poétique, l’introspectif, le contemplatif, la dramaturgie, l’ironie…

Imaginé par Olivier Kaeppelin, directeur de la fondation Maeght, le parcours présenté sur deux niveaux de l’aile des Maréchaux et d’Henri IV récemment restaurées de l’imposant château de Biron (M.H), réunit 95 œuvres (dessins, gravures, peintures, sculptures, créations aux techniques mixtes) depuis le Nœud rouge de Vassily Kandinsky (1936) avec ces drôles d’invertébrés qui semblent se poursuivre, jusqu’à Underwood de Marco Del Re (2014), une peinture qui confronte la nature elle-même (une forêt très sombre) à son interprétation par le peintre (deux scènes d’atelier colorées et riches en détails). De quoi laisser libre cours à nos questionnements sur la vision de la nature de tous ces artistes...et réfléchir à la nôtre.

Catherine Rigollet

Visuel : Vassily Kandinsky, Nœud rouge, 1936, huile sur toile, 95x122 cm (libre de droits)