Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Voyager au Moyen Âge > Voyager au Moyen Âge

Voyager au Moyen Âge

jeudi 23 octobre 2014

Du 22 octobre 2014 au 23 février 2015
Musée de Cluny
Musée national du Moyen Âge
6, place Paul Painlevé – 75005 Paris
Tous les jours, sauf mardi, de 9h15 à 17h45
Tarif plein : 9€ (incluant les collections permanentes)
Tél. 01 53 73 78 16
www.musee-moyenage.fr

Superbement mises en scène dans le cadre exceptionnel du frigidarium des thermes antiques du musée de Cluny (lieu qui à lui seul mérite une visite), cent soixante œuvres font revivre le voyage au moyen-âge. Et l’on voyageait beaucoup à cette époque, à pied, à cheval, en chariot ou en bateau, pour le commerce, les pèlerinages, les conquêtes, les croisades, la connaissance scientifique ou artistique. Comme le veut l’usage, les artistes prenaient la route dès qu’ils avaient fini leur apprentissage, ainsi l’Allemand Dürer (1471-1528) qui se rendit notamment en Hollande et en Italie à plusieurs reprises.

Autour de l’épave d’un bateau retrouvée dans l’estuaire de Guernica et datant de 1450-1460, sont exposés toutes sortes d’œuvres emblématiques évoquant les principaux aspects du voyage dans l’Europe médiévale. Des cartes (longue Table de Peutinger indiquant sur plus de six mètres toutes les routes d’Europe), lettres de change, tablette à écrire, monnaies, boite à balance, coffres de voyage, statues de saints protecteurs des voyageurs (Saint Christophe, Saint Nicolas, Saint Jacques), objets du quotidien portatifs (curieux chandeliers pliants), objets de dévotion portatifs (autels portatifs, reliquaire en forme de livre et sacs à reliques), chaussures (un luxe car les marcheurs-pèlerins allaient souvent pieds nus), matériel pour les chevaux, récits (le Devisement du monde de Marco Polo étant le plus célèbre des récits de voyage du Moyen Âge) et même guides de voyage ; celui du pèlerin en Terre sainte compilant toutes les informations nécessaires à son séjour.

Certaines pièces sont rarissimes comme ce Codex Amiatinus de la première moitié du VIIIe siècle (Angleterre), la plus ancienne Bible en latin connue. D’une impressionnante épaisseur, il fallut deux mille peaux de veaux pour la réaliser. D’autres sont des chefs-d’œuvre, comme deux magnifiques selles d’apparat du XVe siècle, l’une italienne et l’autre allemande, recouvertes de plaques d’os, d’ivoire et de corne. Ou encore cette gravure de Martin Schongauer (1450 ?-1491), représentant le départ d’un couple pour le marché (homme à pied, armé d’une épée, sac sur le dos et femme à cheval son enfant en croupe) comme un écho à La Fuite en Égypte. Aller au marché était déjà un long et périlleux voyage.

Catherine Rigollet

Visuels page expo : Compartiment d’une prédelle : navire et ville. Italie, seconde moitié du XVe siècle. Tempera sur bois. Florence, museo Stibbert.
Selle d’apparat, Italie, première moitié du XVe siècle. Os, bois et cuir. Florence, museo nazionale del Bargello. Photographie dans l’exposition ©L’Agora des Arts.