L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

"Une sélection des meilleures expositions en France"

Expo en France

YZ. Eternelles Amazones

La Fondation Blachère, spécialiste d’art contemporain africain, a le chic pour nous surprendre. Elle offre en ce moment ses murs à YZ (Yseult Digan à la ville), artiste urbaine, qui a décidé de rendre hommage aux Amazones africaines, historiques ou anonymes d’aujourd’hui, en affichant leurs portraits. D’origine anglo-guadeloupéenne, née en 1975, elle a beaucoup recherché ses racines en Afrique, au Sénégal en particulier.

Créés à l’encre indienne sur papier de soie à partir de photos d’archives, les portraits sont, pour l’exposition, marouflés sur des supports variés allant de la plaque de zinc au bois de pirogue. Une série de photos montre qu’en Afrique, YZ les colle sur les murs des échoppes, évoquant immanquablement Pignon-Ernest et JR.

Les Amazones historiques auxquelles s’intéresse l’artiste ne sont pas les femmes guerrières de la mythologie grecque mais celles qui composaient un corps d’élite lancé contre les colonisateurs français par le roi du Dahomey au 19ème siècle. On les voit ici dans leurs tenues de guerrières, scarifications et amulettes comprises. Les Amazones contemporaines sont les femmes qui dynamisent l’économie africaine par leurs petits commerces, et que l’artiste a choisies pour ce quelque chose de guerrier, indéfinissable, dans leur posture, leur regard.

Trois installations symboliques complètent le show : une reconstitution d’échoppe, un bouquet de lances fichées dans le sable, et un ensemble de pilons semblables à ceux utilisés comme armes par les femmes d’un village contre les esclavagistes.
Il y a plus qu’un plaidoyer féministe dans ce travail d’YZ. Il y a une reconnaissance de la femme dans l’histoire de la société africaine, sa non-soumission au simple rôle de mère et d’épouse, et, puisque les histoires de ces femmes guerrières des siècles passés se sont transmises oralement, sa dualité en tant que femme réelle et femme mythique. Une inspiration pour les Africains, et pour nous aussi.
Un magnifique travail.

Elisabeth Hopkins

Visuel : YZ (Yseult Digan), Amazone Yetunde, 2016, encre de chine sur papier de soie marouflé sur métal, 120 x 70 cm. Crédit photo Yseult Digan – Collection Blachère.

Archives des expos en France
spacer


Du 9 février au 6 mai 2017
Fondation Blachère
ZI Les Bourguignons
384 avenue des Argiles - 84400 Apt
Horaires d’ouverture du Centre d’art
Du lundi au samedi, de 14h à 18h
Entrée libre
www.fondationblachere.org