Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Yue Minjun. L’ombre du fou rire > Yue Minjun. L’ombre du fou rire

Yue Minjun. L’ombre du fou rire

samedi 1er décembre 2012

Du 14 novembre 2012 au 24 mars 2013
Fondation Cartier pour l’art contemporain
261, Bd Raspail 75014
Tous les jours sauf lundi, de 11h à 20h
Nocturne le mardi jusqu’à 22h
Tarif plein : 9 ,50€
Tél. 01 42 18 56 50
www.fondationcartier.com

Enfant de la génération de Tian’anmen, Yue Minjun, 50 ans, s’inspire du grotesque pour s’exprimer, le revisitant par une iconographie colorée, hantée de personnages (tous les mêmes comme des autoportraits dupliqués) au rire énigmatique et au corps rose comme de la chair écorchée. Le malaise plane et l’interrogation se prolonge face à ces immenses toiles pour lesquelles l’artiste ne donne aucune piste d’interprétation. Ainsi devant le tableau The Execution, inspiré de La Mort de l’Empereur Maximilien de Mexico d’Edouard Manet (1868), mais qui rappelle surtout que la Chine est le leader mondial de la peine de mort. Absurdes, cocasses, bourrés de références à l’imagerie populaire, à la tradition esthétique chinoise, mais aussi à l’histoire de l’art occidental, les tableaux de Yue Minjun sont comme des images sorties d’une bande dessinée sans texte – et sans illusion. Elles cachent l’impuissance d’un artiste à exprimer ouvertement sa liberté de penser et la froide autodérision vidée de tout idéalisme qui traverse son œuvre. Stratégie de subversion ? L’exposition à la Fondation Cartier présente une quarantaine de tableaux (grands formats), issus de collections (pour la plupart privées) du monde entier, ainsi qu’une centaine de dessins encore jamais montrés au grand public. Une œuvre à découvrir.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : The Execution, 1995. Huile sur toile. Collection privée. © Yue Minjun
Visuel page d’accueil : Water, 1998. Huile sur toile. Collection privée, Londres, © Yue Minjun