Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en Europe > Archives expo en Europe > Barry Flanagan > Barry Flanagan

Barry Flanagan

lundi 26 septembre 2011

Du 27 septembre 2011 au 2 janvier 2012
Tate Britain
Millbank - Londres
Ouvert tous les jours, de 10h à 18h
Tél. +44 (0)208 887 8888
www.tate.org.uk/britain

- A voir dans le même temps :
John Martin : Apocalypse. (du 21 septembre 2011 au 15 janvier 2012).

- La Tate Britain (ancienne Tate Gallery) rassemble la plus grande collection d’art britannique du monde. Vous pourrez y découvrir 500 ans de créativité au travers des œuvres de célèbres artistes britanniques, comme JMW Turner, Thomas Gainsborough, John Constable, les préraphaélites et William Blake ou encore David Hockney et Francis Bacon. L’entrée est gratuite pour la collection.

Connu pour ses sculptures de lièvres, l’artiste britannique Barry Flanagan (1941-2009) laisse une œuvre très originale constituée de sculptures animalières, figuratives et pleines d’humour, réalisées à contre-courant de la tendance abstraite. Adepte d’Alfred Jarry (1873-1907, de sa pataphysique (science des solutions imaginaires) et de son comique grinçant, Flanagan a commencé par réaliser des œuvres avec des matériaux précaires avant d’utiliser le marbre et le bronze. C’est la vue d’un lièvre bondissant qui lui a donné l’idée de sa première sculpture Leaping Hare (Lièvre bondissant) en bronze (1979), qu’il va décliner en série. En 1982, Barry Flanagan représente la Grande Bretagne à la Biennale de Venise et expose à la Documenta 7 de Kassel un lièvre de 2,50 mètres de long. Dans les années 1980, ses sculptures de lièvres, éléphants et chevaux investissent les espaces publics des grandes villes du monde entier : Londres, Tokyo, New York. Cette grande exposition organisée à la Tate Britain réévalue la place de Flanagan comme figure-clé dans l’évolution de la sculpture britannique et internationale. Elle évoque les débuts de sa carrière, illustrés par des œuvres des années 1965 à 1982.

C.R