Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Bonnard en Normandie > Bonnard en Normandie

Bonnard en Normandie

vendredi 1er avril 2011

Du 1er avril au 3 juillet 2011
Musée des Impressionnismes
Giverny (Eure)
Tous les jours de 10h à 18h
Tél : 02 32 51 94 65
Plein tarif : 6,5€
Billet couplé avec la maison et les jardins de Monet : 14€ (plein tarif)
www.mdig.fr

- A lire : Le catalogue « Bonnard en Normandie », sous la direction de Marina Ferretti Bocquillon, commissaire de l’exposition. 150 pages, 29€.

- A noter : Prochaine exposition au musée des Impressionnistes : « La Collection Clark à Giverny, de Manet à Renoir », de juillet à octobre 2011.

- A voir aussi à Giverny : La maison et les jardins de Claude Monet. En savoir plus.

- A savoir : ouverture du musée Bonnard au Cannet : 25 juin 2011 En savoir plus.

- Dans le cadre de la 7ème édition de la Fête de la peinture, l’accès aux galeries est gratuit le dimanche 5 juin 2011.

Trop souvent considéré comme le peintre de l’intimité bourgeoise, traité aussi de « Nabi japonard » par Félix Fénéon dans les années 1890 pour sa peinture à la fois symboliste et décorative, Pierre Bonnard (1867-1947) va trouver un langage neuf en se tournant vers l’impressionnisme d’abord, puis en trouvant sa propre voie au contact de la nature. En 1910, il loue La Roulotte, une petite maison à pans de bois située à Vernonnet, commune rattachée à Vernon. Il l’achète l’année suivante et y séjourne régulièrement, séduit par sa terrasse qui domine le jardin, la vue exceptionnelle qui embrasse la Seine et les coteaux sur la rive opposée. Comme le note son neveu et biographe Charles Terrasse : « Il aime la vie des champs. Il aime faire le feu, ratisser devant sa maison, donner un coup de bêche autour de ses cerisiers. » Cette période normande s’avère particulièrement riche. Bonnard traite tous les thèmes : le paysage principalement, mais encore les scènes d’intérieur, les portraits dont celui de Marthe sa femme, le nu, la nature morte, sans oublier la peinture décorative. Son art s’oriente vers le traitement de la surface en aplat bousculant la perspective. Vers des compositions dans lesquelles les personnages sont curieusement rejetés à la périphérie ; le centre occupé par un objet ou une fenêtre, élément omniprésent dans son oeuvre. Vers une expression plus libre de la couleur aussi ; une recherche parallèle à celle que mène à la même époque son ami et voisin Claude Monet, installé à Giverny, à cinq kilomètres de là.
De 1910 à 1938, date à laquelle Bonnard vendra La Roulotte pour partir s’installer définitivement dans le midi, au Cannet, il réalise plus d’une centaine de paysages inspirés de Vernonnet et de ses environs. S’il peint beaucoup, il dessine tout autant, considérant qu’il ne faut pas sacrifier la forme aux couleurs et se servant parfois de ses dessins comme idées de compositions pour des toiles, comme Décor à Vernon, un grand tableau commencé en 1920 et achevé en 1939 (Met, New York). L’exposition de Giverny réunit près de 80 œuvres (huiles, dessins, aquarelles, gouaches), prêts de particuliers et de musées français et étrangers. Une section de photographies et de nombreux documents et correspondances complètent cette évocation du Bonnard « normand ».

Catherine Rigollet