L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

spacer

La galerie de l'Agora des arts

Louise Cara-Peintre

Métamorphoz
Métamorphoz
Métamorphoz
Totem City
Totem City
Totem City
Totem City

Totems City

Dans cette série, Louise Cara puise son inspiration dans la dimension symbolique des totems, modernes ou primitifs. Une œuvre puissante et suggestive.

De son séjour à New York à l’automne 2007, Louise Cara a ramené de nombreux carnets de croquis, « énergisée » par l’ambiance de la ville et l’ancienne terre amérindienne. Ce travail graphique effectué sur le vif s’est mué à son retour dans l’atelier du Vaucluse en monumentales peintures sur toiles et papiers, hors châssis. Totems City est un long voyage mental qui a pris sa source dans l’univers des gratte-ciel new-yorkais et s’est prolongé dans une architecture évoquant les hautes maisons du Yémen pour remonter jusqu’aux arts premiers et leur symbolique universelle. Une série obsessionnelle sur le signe et le trait, « des lignes de vie en Afrique », que l’artiste poursuit en réalisant des sculptures en bois, fer et céramique, en partenariat avec des artisans. Très sombre, voire noire, sa palette s’est enrichie de brun et d’ocre, mais le fond est resté immaculé, comme dans sa récente série des Métamorphoz, en référence aux Kakemonos japonais. Un changement radical par rapport à ses premières collections : Les piliers du ciel ou Incarnation dans lesquelles les fonds étaient extrêmement travaillés. La philosophie pour autant n’a pas varié. « Je souhaite rendre hommage à la mémoire du monde et aux traditions, participer au dialogue entre les cultures et les spiritualités ». En avril 2007, Louise Cara réalise une performance avec des musiciens, des poètes et des enfants dans le cadre du Festival de Fès de la culture Soufie, confirmant aussi son engagement d’artiste soucieuse de transmettre.
Née en 1955, Cara n’est venue à l’art qu’à 42 ans et expose maintenant depuis une dizaine d’années. Première artiste invitée du site l’Agora des arts à sa création en mars 2007, elle y présentait une douzaine d’œuvres de Métamorphoz, réalisées sur toile et sur papier, à l’encre de chine et médiums. Une série que le photographe vidéaste Benjamin Bini a par la suite décomposée et mise en mouvement dans la vidéo Kakemoanime, révélant sa genèse et ses détails. L’Agora des arts a souhaité rendre hommage une nouvelle fois à cette artiste qui se situe entre le graphisme et la peinture, le sensible et le symbolique et qui tente de réconcilier l’art contemporain et la tradition, l’Occident et l’Orient.

Catherine Rigollet (Mars 2008)

Photo de Louise Cara : © D.R
Photos des œuvres : © D.R