Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Fauves et Expressionnistes > Fauves et Expressionnistes, de Van Dongen à Otto Dix

Fauves et Expressionnistes, de Van Dongen à Otto Dix

mercredi 28 octobre 2009

Fauves et expressionnistes, de Van Dongen à Otto Dix
Chefs-d’œuvre du musée Von der Heydt
Du 28 octobre au 20 février 2010
Musée Marmottan Monet
2, rue Louis-Bailly - 75016
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h
Nocturne le mardi jusqu’à 21h
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 5 € / Moins de 8 ans : gratuit
Tél. 01 44 96 50 33
www.marmottan.com

Une fois n’est pas coutume, le musée Marmottan Monet dédié à l’impressionnisme accueille une sélection d’œuvres fauves et expressionnistes des collections du musée Von der Heydt de Wuppertal. Fondé en 1902, ce dernier doit une grande part de son fonds à des donations comme celle d’August et Eduard von der Heydt. Les œuvres de l’expressionnisme allemand, illustré notamment par les artistes de Die Brücke (Le Pont) et du Blaue Reiter (Cavalier bleu) : Kirchner, Heckel, Schmidt-Rottluff, Pechstein, Müller, Nolde, Jawlensky, Kandinsky, Marc, Macke et Münter…comptent parmi ses trésors les plus précieux. La Nouvelle Objectivité des années 1920 est elle aussi très bien représentée par des œuvres d’Otto Dix et de Max Beckmann. L’exposition met l’accent sur ces mouvements qui marquèrent l’avènement de l’art moderne en Allemagne. La confrontation avec les œuvres du fauvisme qui se développa en France en même temps avec Dufy, Braque, Vlaminck, Van Dongen…révèle des parallèles, comme la stylisation graphique et l’usage d’une palette puissamment colorée et audacieuse, et des différences, notamment une réaction très forte aux événements et à une société violente chez les Expressionnistes allemands qui rêvent de bâtir un monde nouveau, tandis que les Fauves ont pour sujet principal la nature. Présentée dans les salles de la Rotonde et dans le cabinet des dessins, la sélection didactique effectuée par Jacques Taddei, directeur du musée Marmottan Monet et Gerhard Finckh, directeur du musée Von der Heydt permet d’appréhender chaque période et de les confronter. Elle offre quelques chefs-d’œuvre comme Jeune fille aux pivoines (1909) d’Alexej von Jawlensky, Femmes dans la rue (1914) d’Ernst Ludwig Kirchner, À la beauté (1922) d’Otto Dix et Renard d’un bleu noir (1911) de Franz Marc.

Catherine Rigollet

- Le catalogue de l’exposition (éditions Hazan) retrace à travers les œuvres de la collection von der Heydt l’histoire du fauvisme et de l’expressionnisme, de leur gestation à leur disparition. 176 pages, 100 illustrations. 29 €
- Connaissance des Arts propose un hors série de 36 pages avec des illustrations souvent pleine page, un zoom sur les techniques et un judicieux guide pratique avec repères chronologiques. 9 €