Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Françoise Gilot, peintre et muse > Françoise Gilot, peintre et muse de Picasso

Françoise Gilot, peintre et muse de Picasso

jeudi 16 août 2012

Du 24 mai au 7 octobre 2012
Musée du Vieux Nîmes
Place aux Herbes - 30000 Nîmes
Tél. 04 66 76 73 70
Tous les jours, sauf lundi, de 10h à 18h
Tarif plein : 6€
www.nimes.fr

- Le billet donne aussi accès à l’exposition présentée au Musée des Cultures taurines « Picasso, sous le soleil de Françoise, Nîmes et les toros » (jusqu’au 7 octobre 2012).

Compagne de Picasso de 1943 à 1953 et mère de ses deux enfants Claude et Paloma, Françoise Gilot n’a jamais sacrifié son travail artistique qu’elle poursuit, à 90 ans, avec constance et sérénité. La sélection de peintures et dessins présentée au Musée du Vieux Nîmes offre un regard sur le travail d’une artiste qui a su faire le lien dans les années 50 entre l’École de Paris, à laquelle elle s’apparente et la scène artistique new-yorkaise. En présentant aux côtés des œuvres de Françoise Gilot, des œuvres de Picasso dans lesquelles elle est présente et des photographies de moments familiaux (Robert Capa, Pierre Sima, Robert Doisneau, Denise Colomb), l’exposition témoigne aussi d’une période durant laquelle Françoise Gilot fut une spectatrice assidue des corridas dans les arènes de Nîmes et d’Arles et de sa relation avec Picasso, jusqu’au jour où elle décida de se libérer du monstre sacré et de reprendre la peinture, en optant pour un minimalisme de plus en plus coloré. « Il lui fallait un tempérament bien trempé pour se consacrer à sa propre œuvre en vivant aux côtés d’un génie de notoriété mondiale, quand l’ogre n’aurait pu faire qu’une bouchée de ses prétentions artistiques, mais surtout après les oukases qu’il lança contre elle quand elle le quitta pour suivre sa voie artistique personnelle, originale », commente Annie Maïllis, commissaire de Françoise Gilot, peintre et muse. Muse pendant une décennie, peintre durant plus de soixante, la belle revanche de celle que Picasso appelait « la femme qui dit non » et qu’il dessinait en courbes.

Catherine Rigollet

- Cet hommage nîmois à Françoise Gilot s’inscrit plus largement dans ceux qui lui sont rendus au cours de l’année 2012, pour célébrer ses quatre-vingt dix ans, et en particulier celui de la galerie Gagosian à New York à partir du mois d’avril sous le titre Pablo et Françoise.

Visuel page expo : Françoise Gilot, Totem of the stag, 2008. Huile sur toile. Collection particulière.
Visuel vignette : Françoise Gilot, Marbre Sage, c. 1960-1970. Huile sur toile. Collection particulière.