Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > Tal-Coat (1905 – 1985) > Kerguéhennec. Tal Coat (1905 – 1985)

Kerguéhennec. Tal Coat (1905 – 1985)

lundi 17 novembre 2008

Château de Kerguéhennec (56500 Bignan)
Du 25 octobre 2008 au 4 janvier 2009
Tél. : 02 97 60 42 66

Tal-Coat, le pseudonyme que l’artiste (né Jacob, en 1905, à Clohars-Carnoët) a choisi, signifie « front de bois » en breton. Artiste nomade, Tal-Coat est toujours resté très attaché à la Bretagne, région où il est né et où il a grandi, qui a formé sa sensibilité. Quand on lui demande, en janvier 1976, lors de sa rétrospective au Grand Palais, organisée par le Musée National d’Art Moderne, quelles étaient les racines de son inspiration, Tal-Coat répond aussitôt : « le contexte gaélique, la pierre et la forêt, l’âme celte. » Figure importante de la peinture d’après-guerre, il a été d’abord figuratif avant de créer une peinture plus abstraite. Son oeuvre, qui se développe sur plus de soixante années de travail, atteste de profonds changements qui ont pu en « brouiller les pistes » et parfois déconcerter les visiteurs de ses expositions rétrospectives. Mais en définitive, son œuvre est ancrée dans un paysage terrien où la nature est réduite à l’essentiel ; une pâte aux couleurs lumineuses marquée de quelques empreintes. Pour donner une préfiguration au futur Centre Pierre Tal-Coat, le Conseil Général du Morbihan présente au domaine de Kerguéhennec, une exposition de l’ œuvre de l’artiste. Rappelons qu’une centaine de peintures et dessins de Pierre Tal-Coat a été détruite dans un incendie en mars 2006. L’exposition de Kerguéhennec rassemble 110 oeuvres et représente l’art de Tal-Coat dans l’étendue de son registre. Les salles de cet itinéraire sont conçues comme des expositions successives dont les liens, au-delà des dates qui importaient peu à Tal-Coat, se découvrent plus aisément aujourd’hui. Le parcours proposé privilégie des temps forts : dessins de la première période, personnages et paysages (1925-1930), Profils sous l’eau (1946-1949), Failles (1950-1954), et l’audace, la modernité éclairante de la dernière période (1965-1985).

C.R.