L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Le site des meilleures expositions à Paris, en France et en Europe et des portraits d’artistes
spacer

Musée urbain Tony Garnier

Nombre des projets de Tony Garnier sont à l’origine d’avancées considérables dans la réflexion que menaient les architectes, au début du XXème siècle, sur ce qu’ils considéraient être l’architecture moderne. Né le 13 août 1869 à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse, Tony Garnier est fils de canuts. Son père est dessinateur en soierie, sa mère, tisseuse. Confronté dès son plus jeune âge aux conditions de vie de ces ouvriers de la soie, il va vouloir au travers de sa passion, l’architecture, trouver un moyen de répondre au problème social du logement. Inventer une nouvelle façon de penser le logement sera l’une de ses préoccupations majeures. Pendant son séjour à la Villa Médicis (1899-1904), cet artiste visionnaire, grand prix de Rome, élabore les plans d’une cité idéale, appelée « Une Cité Industrielle ». Publié en 1917, il constitue une référence majeure dans l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme du XXe siècle. De retour à Lyon en 1904, il va construire notamment : une laiterie, un abattoir, un hôpital, un stade et le quartier des Etats-Unis.
Construit entre 1921 et 1933, ce quartier d’habitation constitue le premier ensemble Habitations à Bon Marché (HBM) de France. La cité est constituée d’appartements fonctionnels, dans 49 immeubles de cinq étages (deux de plus que ce qu’il avait toutefois conçu). Le Musée Urbain Tony Garnier est une production de Grand Lyon Habitat qui s’est lancé, en 1985, dans une vaste opération de réhabilitation de la Cité d’Habitations à Bon Marché (HBM) des Etats-Unis. Regroupés en un Comité de locataires, des habitants de la cité ont souhaité, dès 1988, que les 24 murs pignons de leurs bâtiments deviennent le support de murs peints (6000 m² de fresques). Ils prennent alors contact avec les artistes de l’atelier Cité de la Création qui, pour rendre hommage à Tony Garnier, conçoivent une muséographie innovante et insolite : une réalisation artistique monumentale. Au total, 25 peintures murales monumentales sont créées. Elles présentent notamment l’œuvre de Tony Garnier et six cités idéales pensées par des artistes internationaux. Un appartement témoin a été aménagé en 1991 pour reconstituer l’ambiance des années 30 de la Cité Garnier.
Catherine Rigollet
Visuels : photos des murs peints : Claude Fezoui. Autres photos : Musée Urbain Tony Garnier

Plusieurs façons de visiter :
- L’appartement témoin des années 1930 (20 minutes – 3€). Visite du mardi au vendredi à 16h30.Le samedi : à 14h30 et à 16h30.
- Le parcours -découverte des peintures murales et l’appartement témoin…le samedi à 14h30, sans rendez-vous (1h30 à 2h – 8€)
- Grâce à l’Histoguide, vous pouvez vous orienter seul dans le quartier et bénéficier d’explications sur chaque mur peint. Prix de vente : 5 €
Possibilité aussi de louer un audio-guide….
Accueil et expositions du Musée Urbain :
4 rue des Serpollières - Lyon 8ème, quartier des Etats-Unis.
Tél. 04.78.75.16.75
www.museeurbaintonygarnier.com