Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Renoir au XXe siècle > Renoir au XXè siècle

Renoir au XXè siècle

dimanche 20 septembre 2009

Du 23 septembre au 4 janvier 2010
Grand Palais, Entrée square Jean Perrin
Tous les jours de 10h à 22h (sauf
le mardi et le 25 décembre),
fermeture à 20h le jeudi
www.rmn.fr<span

Sans renier l’impressionnisme, Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) invente à la fin de sa vie un art qu’il veut classique et décoratif. « Je commence à savoir peindre. Il m’a fallu plus de cinquante ans de travail pour arriver à ce résultat, bien incomplet encore », déclare-t-il en 1913, année où la galerie Bernheim-Jeune à Paris présente une importante exposition de ses œuvres, parmi lesquelles des grands nus peints au tournant du XXe siècle. Pablo Picasso, Henri Matisse, mais aussi Pierre Bonnard ou Maurice Denis professent leur admiration pour le maître, et en particulier pour sa « dernière manière », et ses toiles peuplées de baigneuses sensuelles et inspirées du Sud de la France qu’il fréquente assidûment à partir des années 1890. Le peintre se fera construire à Cagnes en 1907 Les Colettes, une grande maison dont il ne bougera pratiquement plus jusqu’à sa mort, peignant cloué à son fauteuil roulant, le corps douloureux et les mains déformées par l’arthrite. Il n’empêche, expérimentateur inlassable, il continue de renouveler sa peinture et s’intéresse à de nouvelles techniques, comme la sculpture. C’est aux Colettes qu’il réalisera l’intégralité de son œuvre sculpté (24 pièces), en collaboration avec les sculpteurs Richard Guino puis Louis Morel (lire l’article de l’Agora des Arts sur la Maison de Renoir). Au fil des années 1900, le travail d’après le motif et les modèles conduit à une recomposition complète et libre du sujet, dont les odalisques et surtout Les Grandes Baigneuses de 1918-1919 (Paris, musée d’Orsay) marquent le couronnement. « C’est son chef-d’œuvre, l’un des plus beaux tableaux jamais peints » disait Matisse. Ces années tardives du peintre n’ont pas fait l’objet d’études et de manifestations spécifiques et les tableaux de cette période sont peu connus et souvent mal aimés, les amateurs préférant la veine impressionniste. Cette exposition les remet en lumière.

Lire : "Renoir au XXè siècle", par Sylvie Patry (commissaire de l’exposition, conservateur au Musée d’Orsay). Editions Gallimard (collection Découvertes), en coédition avec la RMN. 8,40€.

L’exposition sera présentée au Los Angeles County Museum of
Art du 14 février au 9 mai 2010 puis au Philadelphia
Museum of Art du 12 juin au 5 septembre 2010.