Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en France > Archives expo en France > D’or et d’argent. Les trésors d’Aumale > D’or et d’argent. Les trésors du duc d’Aumale

D’or et d’argent. Les trésors du duc d’Aumale

lundi 14 avril 2014

- "D’Or et d’argent. Décorations des princes de Condé et du duc d’Aumale"
Du 6 avril au 29 septembre 2014
Musée Condé –Galerie de Psyché

- "Aumale secret. Archives inédites du château de Chantilly"
Du 6 avril au 29 juin 2014
Cabinet des Livres

Château de Chantilly (Oise)
Tous les jours, de 10h à 18h
Tarif château et parc : 14€
Tél. 03 44 27 31 80
www.domainedechantilly.com

 

- Ces deux expositions constituent une occasion de (re)découvrir le Domaine de Chantilly qui a reçu 413 000 visiteurs en 2013. Le parc de 115 hectares et ses jardins dessinés par Le Notre, les Grandes écuries avec le musée du cheval et bien entendu le château avec sa galerie de peintures et ses appartements : Chambre de Monsieur le Prince, Grande galerie des batailles, l’exceptionnelle Grande Singerie, Salon de musique et le Cabinet d’angle. Récemment restauré avec ses panneaux de boiseries rehaussés de motifs végétaux en reliefs dorés, il est notamment meublé par un grand bureau des princes de Condé prêté par Versailles et un monumental vase de bronze signé Benoît Marrel.

Chantilly doit tout à cet homme au destin hors du commun. Fils du roi Louis-Philippe ; riche héritier à 8 ans du dernier prince de Condé, son parrain, qui l’a institué son légataire universel ; commandant en chef en Algérie à 21 ans où il se distingue lors de prise de la smala d’Abd el-Kader ; deux fois contraint à l’exil ; auteur d’ouvrages historiques ; fondateur de plusieurs journaux et académicien ; amant des plus belles femmes de son époque ; député de l’Oise…le duc d’Aumale (1822-1897) reste surtout dans l’Histoire comme un amateur d’art, un bibliophile passionné et un grand collectionneur. Veuf et ayant perdu ses deux fils, il lègue à l’Institut de France son domaine de Chantilly et ses précieuses collections, dont le célèbre manuscrit enluminé des Très Riches Heures du duc de Berry, mais aussi des toiles de maîtres (Philippe de Champaigne, Poussin, Raphaël, Watteau) et un fonds prestigieux de dessins (des portraits du XVIe siècle par Jean et François Clouet, entre autres) faisant du Musée Condé la deuxième plus grande collection d’art français après celle du Louvre. Sous réserve qu’à sa mort, le musée Condé soit ouvert au public, que sa présentation soit préservée et que les collections ne puissent être prêtées et ne sortent donc jamais du château.

Écrin des chefs-d’œuvre des collections du duc d’Aumale, le Santuario, petite pièce hexagonale tendue de velours bleu canard abrite notamment deux des plus belles toiles de Raphaël : la Madone de la maison d’Orléans et les Trois Grâces, ainsi que 40 miniatures de Jean Fouquet pour le Livre d’heures d’Etienne Chevallier, trésorier du roi Charles VII. Du 6 avril au 29 septembre 2014, la belle galerie de Psyché et ses vitraux en grisaille provenant du château d’Écouen expose pour la première fois un ensemble d’ordres de chevalerie et de décorations (ordre du Saint-Esprit, de Saint-Louis, de la Toison d’Or, de la Légion d’honneur…) ayant appartenu aux princes de Bourbon-Condé, dont le duc d’Aumale. Des bijoux d’or, d’émail et d’argent dont certains sont de véritables trésors. Dans le Cabinet des livres, qui conserve 13 000 ouvrages et 1600 manuscrits précieux (dont 360 enluminés), l’exposition Aumale secret présente jusqu’au 29 juin 2014, une trentaine de lettres (sur les 80 000 du fonds précieux des archives de Chantilly), des contrats, des cartes et gravures, dont une très intéressante vue du château datée de 1872, avant sa reconstruction par l’architecte Honoré Daumet. Des documents récemment entrés dans les collections de Chantilly et qui témoignent du rôle d’Aumale dans l’Histoire de France, dévoilant aussi un Aumale plus intime, gérant l’enrichissement de ses collections, parlant de ses projets de reconstruction du château avec l’appui de son homme de confiance Laplagne-Barris, confiant ses sentiments patriotiques à son ami de trente ans, le comte Gustave de Reiset.

Catherine Rigollet

- A l’occasion de l’exposition un catalogue est édité aux Éditions Monelle Hayot. 22 x 28 cm. 120 pages, 200 illustrations. Prix : 25 € Auteurs : Nicole Garnier, Conservateur général du Patrimoine chargée du musée Condé, et Patrick Spilliaert, Secrétaire général de la société des Amis du Musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie.

Visuel page expo : Léon Bonnat, Portrait du Général Henri d’Orléans, duc d’Aumale (1880). Huile sur toile. © RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda.
Visuel page d’accueil : Nanine Vallain (active à Paris de 1787 à 1810). Portrait de Louis-Antoine-Henri de Bourbon-Condé, duc d’Enghien (1772-1804). Huile sur toile, H. 64 cm ; L. 54 cm. Hist. : coll. des princes de Condé ; duc d’Aumale, Chantilly, musée Condé.© RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / Michel Urtado