Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Fragonard amoureux galant et libertin > Fragonard amoureux galant et libertin

Fragonard amoureux galant et libertin

lundi 28 septembre 2015

Du 16 septembre 2015 au 24 janvier 2016
Musée du Luxembourg
19, rue de Vaugirard - 75006 Paris
Tous les jours de 10h à 19h
Nocturnes le lundi et jeudi jusqu’à 21h30
Entrée : 12€
www.museeduluxembourg.fr

 

- Catalogue, 288 pages, 200 illustrations, 24,5 x 29 cm. 39€

L’inspiration érotique, au sens qu’on lui donnait dans la deuxième partie du XVIIIe siècle où sentiment amoureux et jeu des corps se devaient d’être découplés, est au cœur de l’œuvre de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), même si, d’après le commissaire, elle n’est reflétée que dans 20% dans l’œuvre du peintre, par ailleurs peintre d’histoire, de scènes religieuses, paysagiste et portraitiste.
Aristocrates, financiers et courtisanes commandent à Frago, comme il se nommait lui-même, des tableaux libertins où séduction et intrigue se fondent, avec pour cadre la campagne, les fêtes galantes, les fables mythologiques ou les boudoirs. Leur style énergique, lavis ou coups de pinceaux épais, sert au mieux les effusions. Peu à peu cependant, l’artiste se livre à l’exploration de sentiments plus authentiques. Cette évolution est illustrée par les 80 œuvres exposées, y compris les illustrations pour Roland furieux de l’Arioste ou les plus scabreux des Contes de La Fontaine.
On peut ainsi découvrir Le Colin-Maillard (c. 1754-56) du Musée de Toledo, Ohio, le Billet doux ou la Lettre d’amour (c. 1775), du Met de New York ou La Résistance inutile (c. 1770-73), du Nationalmuseum de Stockholm, et revoir avec plaisir les toiles du Louvre, Le Verrou (c.1777-78) ou La Chemise enlevée (c. 1770).
Un badinage pictural qui servira de mise en bouche avant de se rendre au musée d’Orsay, pour l’exposition consacrée à la prostitution au XIXe siècle.

Elisabeth Hopkins

Jean-Honoré Fragonard, La Résistance inutile, vers 1770-1773, huile sur toile, 45 x 60 cm, Stockholm, Nationalmuseum, © Nationalmuseum, Stockholm