Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Lascaux à Paris > Lascaux à Paris. L’exposition itinérante

Lascaux à Paris. L’exposition itinérante

vendredi 22 mai 2015, par cath

Du 20 mai au 30 août 2015
Paris Expo - Porte de Versailles, pavillon 8/B
1 Place de la Porte de Versailles - 75015 Paris
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 18h en mai et juin
Ouvert tous les jours, de 10h à 19h, en juillet et août
Plein tarif : 15,90€ (audioguide inclus)
Tarif unique le lundi : 12,90€
Possibilité de réserver par tranches horaires de 30 minutes
www.lascauxaparis.com

À défaut de pouvoir pénétrer dans la « vraie » grotte de Lascaux en Dordogne (fermée au public pour la préserver), ou de visiter sa copie partielle (Lascaux 2) construite à proximité et avant l’ouverture en juin 2016 d’un nouveau fac-similé complet construit en bas de la colline à Montignac, on peut s’offrir Lascaux l’exposition, encore dénommée Lascaux 3. Cette grande exposition documentaire qui fait le tour du monde depuis 2012 fait étape à Paris jusqu’au 30 août 2015.

Équipé d’un audio-guide, vous entrez d’abord dans l’histoire de la découverte de la grotte et le travail scientifique de l’aventure de sa copie, avant de plonger dans l’univers froid et sombre de cette caverne d’où émergent cinq reproductions grandeur nature des peintures de la nef et de la scène du puits – la seule où l’on voit un humain, silhouette rudimentaire à tête d’oiseau, menacé par un bison. Une scène narrative particulièrement fascinante par sa rareté. On ne connaît en effet que trois autres scènes comparables dans tout l’art paléolithique. Ces fresques reproduites dans l’exposition ne le sont pas dans Lascaux 2 où n’ont été copiés que la salle des taureaux et le diverticule axial. Un atout supplémentaire de l’exposition.

Malgré d’inesthétiques poutrelles en bois qui soutiennent et compartimentent la simili-grotte, le visiteur peut imaginer l’émotion ressentie par les quatre jeunes garçons (Marcel Ravidat, Georges Agniel, Jacques Marsal et Simon Coencas) quand ils se glissèrent dans le site préhistorique en 1940, équipés de deux petites lampes de fortune. Miracle de la modernité, un système lumineux permet ici de distinguer les gravures qui ne sont pas toutes visibles à l’œil nu. Et pour nous remettre dans le contexte historique du Solutréen, il y a 20 000 ans, et évoquer les chasseurs-cueilleurs nomades qui fréquentèrent régulièrement la grotte de Lascaux et y laissèrent cette magnifique œuvre collective, quatre Cro-Magnon, des homo-sapiens exactement comme nous, sont assis à proximité des peintures de chevaux, félins, vache noire, bisons, cerfs et oiseaux.

Pour le paléontologue Yves Coppens, Président du Conseil scientifique chargé de la conservation de la grotte de Lascaux : « la grotte est un sanctuaire et les dessins d’un grand naturalisme représentent les animaux qui vous emportent vers leurs cieux ». Rappelons que Lascaux compte quelque 1500 gravures, 600 peintures réalisées avec des pigments minéraux et 400 à 500 signes énigmatiques qui firent dirent à l’ethnologue et préhistorien André Leroi-Gourhan que ces hommes « étaient passés près de l’écriture ».

L’exposition se termine par une grande salle où sont présentés des films documentaires, des objets usuels (aiguilles à chas en os, lampe à graisse en pierre, outils en pierre taillée…) qui permettent de comprendre comment Cro-Magnon vivait. De nombreuses bornes interactives offrent la possibilité de décrypter les peintures et de mieux comprendre le sens de certaines figures de ce Lascaux qui conserve tout son mystère et sa fascination.

Catherine Rigollet

Visuel : ©Famille Laval (Léon Laval, instituteur à Montignac, poursuivra l’exploration de la grotte avec le préhistorien Henri Breuil).
Vues de l’exposition (vache noire dans la Nef et scène du puits avec le célèbre Homme face à un bison fonçant). Photo L’Agora des Arts.