Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Le Corbusier. Mesures de l’homme > Le Corbusier. Mesures de l’homme

Le Corbusier. Mesures de l’homme

lundi 4 mai 2015, par cath

Du 29 avril au 3 août 2015
Centre Pompidou
Galerie 2 – niveau 6
Tous les jours, sauf mardi, de 11h à 21h
Plein tarif : 11 à 13€ selon période
Tél. 01 44 78 12 23
www.centrepompidou.fr

Architecte et urbaniste, mais aussi peintre et sculpteur, Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier (1887-1965) natif du Jura Suisse, naturalisé français en 1930, et parisien d’adoption est pour certains un bâtisseur visionnaire inspirateur de villes nouvelles à travers le monde, pour d’autres un urbaniste qui a inspiré les barres et les cités dortoirs et a préconisé en 1925 de raser une partie du centre de Paris pour y dresser des gratte-ciel.
Un homme mis en cause dans plusieurs ouvrages par des auteurs qui l’accusent notamment d’antisémitisme, de « fascisme militant » et d’avoir entretenu des liens avec le régime de Vichy. Dans Le Monde daté jeudi 30 avril, l’architecte Paul Chemetov, auteur du siège du ministère de l’Économie et des Finances et proche du Parti communiste a souligné qu’à l’exception de quelques-uns, tel (André) Lurçat, les architectes français furent vichystes dans leur majorité ». C’est donc sur fond de polémique que le Centre Pompidou consacre une rétrospective à l’occasion du cinquantenaire de sa disparition en 1965 au cours d’une baignade en Méditerranée, en présentant quelques trois cents œuvres. Le parcours se concentre sur la place et l’importance du corps dans l’œuvre de l’architecte suisse tant dans son œuvre picturale que dans ses architectures, lui qui a fait de la mesure du corps humain (masculin) un principe universel, contribuant aussi à définir toutes les dimensions de ses bâtiments. Un principe concrétisé en 1944 sous la forme du « Modulor », système de mesure basé sur un homme d’une taille de 183 centimètres. Un Modulor sculpté en creux sur la façade de la Cité radieuse à Marseille, l’un de ses bâtiments les plus emblématiques. Un immeuble en béton, avec des couleurs vives, des appartements traversant et en duplex, de larges et longues rues intérieures avec boutiques, une école maternelle, un toit-terrasse depuis lequel on voit la mer…
On retrouve dans l’exposition ce projet de Cité radieuse que « Le Corbu » déclina dans plusieurs villes et toutes les autres facettes de son œuvre multiforme et titanesque illustrés par des dessins d’architecture, des maquettes, pièces de mobilier, films, photographies et documents, nombreux dessins, peintures, et sculptures.
Une exposition-événement qui entend éclairer le public sur la complexité et la richesse de cet architecte-artiste atypique.

Catherine Rigollet

Visuel page expo : Le Corbusier, Le Modulor, 1950. Encre de Chine et collage de papiers gouachés et découpés, 70 x 54 cm. Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP/ Ph. Migeat © FLC, ADAGP, Paris 2015.
Visuel page d’accueil : Gisèle Freund, Le Corbusier, Paris, 1961 © Centre Pompidou, Guy Carrad.