Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos en Europe > Archives expo en Europe > Lemancolia > Lemancolia. Traité artistique du Léman

Lemancolia. Traité artistique du Léman

mercredi 10 juillet 2013

Du 21 juin au 13 octobre 2013
Musée Jenisch
2, avenue de la Gare, Vevey (Suisse)
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, jeudi jusqu’à 20h
Tél. 021 925 35 20
www.museejenisch.ch

 

- Sur l’autre bord du lac (environ 2h de traversée en bateau – navettes quotidiennes), la Maison Gribaldi à Evian-les-Bains (inaugurée au printemps 2013) présente "Evian 1900, la belle époque sur les rives du Léman", un choix de 200 plaques de verre stéréoscopiques conservées dans les collections municipales. Ancêtre de la 3D, ce procédé permettait de restituer des images d’une extraordinaire netteté et surtout en relief, grâce au visionnage simultané de deux images identiques à travers un appareil à double optique. Jusqu’au 3 novembre 2013.
www.ville-evian.fr

Du XVe siècle à nos jours, peintres, dessinateurs, graveurs, photographes et cinéastes ont portraituré le Léman. Réputé pour avoir inspiré le premier paysage réaliste de l’histoire de l’art (Konrad Witz, La Pêche miraculeuse, 1444), le lac Léman (appelé aussi lac de Genève) connaît au cours des siècles une fortune artistique hors du commun. Au cœur de l’Europe, sur le chemin de l’Italie, ce lac subalpin immense et calme, le plus grand d’Europe de l’Ouest, offre au voyageur depuis les hauteurs avoisinantes, un miroir naturel dans lequel se reflète le monde physique. Turner peint en 1841 le Lac Léman avec la Dent d’Oche, vus des hauts de Lausanne. Courbet immortalise en 1874 le Château de Chillon, panorama devenu sans doute le plus célèbre du Léman. Et tant d’autres succomberont aux charmes de ce paysage immobile, Gustave Doré, Corot, Shelley, Vallotton, Holder, Balthus, Tal Coat, etc. Dans ses Mémoires d’un touriste, Stendhal aussi raconte avoir profité du magnifique bateau à vapeur l’Aigle, qui fait le tour du lac en neuf heures. « À la hauteur de Vevey, écrit-il, les hautes montagnes, chargées de bois noir, se précipitent vers le lac par des pentes de soixante degrés, qui donnent sur-le-champ au paysage un caractère tragique. »

Dès la Renaissance, mais surtout avec le romantisme, le Léman devient aussi le miroir de l’âme humaine, un gigantesque réservoir de la mélancolie dans lequel puisent les artistes.
Sur ce thème, la deuxième partie de l’exposition s’ouvre avec la Promenade de Julie et Saint-Preux sur le lac de Genève, peinture à l’huile sur toile de Charles Edouard Le Prince, baron de Crespy, dit Crespy Le Prince (Paris 1784-1850), tableau prêté par le musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency qui illustre un épisode emblématique de La Nouvelle Héloïse de Rousseau, dont Clarens, proche de Vevey, est un décor central. Rousseau a choisi cette localisation notamment parce que Mme de Warens, « maman », est née à Vevey.
Le parcours inclut également des photographes, des artistes du 7e art, avec des extraits de films de Godard, et des planches de bande dessinée d’Hergé, qui, eux aussi, ont prit cette étendue poétique et ses eaux tranquilles comme sujet.
Miroir du monde et miroir de l’homme, ces deux aspects donnent l’articulation en deux volets de cette exposition Lemancolia concoctée de longue date par Dominique Radrizzani, ancien directeur du Musée Jenisch de Vevey et commissaire invité pour la mettre en musique dans cette ville qui offre l’une des plus belles perspectives sur le Léman, défini plus prosaïquement par Radrizzani comme « quatre-vingt-neuf milliards de mètres cubes d’H²O avec des poissons à l’intérieur et des montagnes derrière ».

Catherine Rigollet

Visuel : Promenade de Julie et Saint-Preux sur le lac de Genève, peinture à l’huile sur toile de Charles Edouard Le Prince, baron de Crespy, dit Crespy Le Prince. Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency.
Visuel : Gustave Courbet, Coucher de soleil sur le lac Léman (détail), 1874, huile sur toile, 54,5 × 65,4 cm, Musée Jenisch Vevey © Musée Jenisch Vevey, photo : Claude Bornand