Partenariat et publicité Liens utiles Contact La rédaction Suivre la vie du site RSS 2.0 Logo FaceBook Logo Twitter
L'agora des arts - Des expositions à paris, en france et à l'étranger

Accueil > Expos à Paris > Archives expo à Paris > Sur les pas de Van Gogh à Auvers-sur-Oise > Sur les pas de Van Gogh à Auvers-sur-Oise

Sur les pas de Van Gogh à Auvers-sur-Oise

mardi 7 avril 2015, par cath

Sur les pas de Van Gogh à Auvers :
- La chambre de Van Gogh à l’Auberge Ravoux
Place de la mairie – 95430 Auvers-sur-Oise
Du 4 mars au 31 octobre 2015
Entrée : 6€
- Expo Goupil, éditeur et marchand d’art. De Gérôme aux frères Van Gogh/Maison du docteur Gachet
78, rue du Docteur Gachet
Du 4 avril au 5 juillet 2015
Entrée gratuite
- Expo Un certain regard sur Van Gogh : Minnelli, Kurosawa, Pialat / Musée Daubigny
Manoir des Colombières, rue de la Sansonne
Du 4 avril au 20 septembre 2015
Entrée : 4€
- Expo The Van Gogh Experience
Orangerie du Château
Entrée : 5€
- Musée de l’Absinthe
44, rue Callé
Entrée : 5€
- Maison-atelier de Daubigny
61, rue Daubigny
Entrée : 6€

- Tous les renseignements sur les expos, les musées et les sites :
www.surlespasdevangogh.eu

Van Gogh à Auvers, il y a 125 ans

Auvers, bourg paisible situé à une trentaine de kilomètres de Paris où Vincent Van Gogh (1853-1890) arrive le mardi 20 mai 1890, va lui permettre de trouver à la fois du calme, de la verdure, d’immenses champs de blé, la compagnie d’autres peintres et une belle animation. « Auvers est gravement beau, c’est de la pleine campagne caractéristique et pittoresque » écrit-il à Théo dès le premier jour. Il va y rester jusqu’à sa mort, le mardi 29 juillet 1890, peignant plus de soixante-dix tableaux en soixante-dix jours. Parmi les plus célèbres, le Champ de blé aux corbeaux (Van Gogh Museum, Amsterdam) d’une incroyable force suggestive, le Portrait du docteur Gachet (collection particulière) ou encore Notre-Dame d’Auvers-sur-Oise (musée d’Orsay).
À l’occasion du 125e anniversaire de sa mort, Auvers-sur-Oise lui rend hommage en invitant à marcher dans les pas du peintre, de la petite chambre numéro 5 qu’il occupa à l’Auberge Ravoux, désormais lieu de mémoire, jusqu’au cimetière où il est enterré à côté de son frère Théo, en passant par de nombreux lieux où il a peint. Plusieurs expositions sont également au programme de cette année anniversaire.

Dans la maison du docteur Paul Gachet qui dessinait et gravait en compagnie de Cézanne, Guillaumin et Pissarro et qui, à la demande de ce dernier accueillit Van Gogh à son arrivée à Auvers, une exposition retrace l’aventure de la maison Goupil qui, de 1829 à 1920, révolutionna le marché de l’art en se spécialisant dans la reproduction d’œuvres par l’estampe et la photographie, assurant ainsi la diffusion nationale et internationale d’œuvres d’artistes ayant la faveur du public. La famille Van Gogh fut très liée à la maison Goupil qui se mit également à acheter et vendre des tableaux à partir de 1846. Vincent lui-même y fut embauché (brièvement) à l’âge de 16 ans et son frère Théo y resta près de vingt ans, de 1873 à 1890, contribuant à favoriser l’acquisition d’artistes de l’École de La Haye, puis de peintres impressionnistes. Quelques 70 gravures et estampes d’après Gérôme, Delaroche, Ingres, Scheffer, Vernet, Daubigny, Corot ou encore Degas sont exposées dans l’intimité des petites pièces de la haute bâtisse du médecin qui domine la vallée de l’Oise.

Un certain regard sur Van Gogh

Trois cinéastes, et non des moindres, Kurosawa, Minnelli et Pialat, ont posé leur regard sur Vincent Van Gogh. Un regard avisé et inspiré puisque Kurosawa comme Pialat auraient pu devenir peintre et que Minnelli fut un dessinateur de théâtre talentueux. C’est d’ailleurs l’originalité de l’exposition du musée Daubigny d’Auvers-sur-Oise que de confronter leur vision de Van Gogh à certaines de leurs créations graphiques. Cette exposition prend aussi prétexte du soixantième anniversaire du tournage à Auvers du film de Minnelli, La Vie passionnée de Vincent Van Gogh (Lust for Life), et de sa récente restauration. On s’attardera sur les paysages de solitude et les enfants tristes des toiles de Pialat, sur l’interview tonitruante de Kirk Douglas, interprète de Van Gogh chez Minnelli, à « Apostrophes » ou sur le très rarement vu making-of du Dreams de Kurosawa dont une des histoires invite à se promener dans les toiles de Van Gogh, interprété par Martin Scorcese ! Enfin, la dernière salle de l’exposition montre une vidéo dans laquelle témoignent des Auversois, figurants dans le film de Minnelli. À noter qu’au charmant musée de l’absinthe, tout proche de l’auberge Ravoux, et pour rester dans cette thématique 2015, une salle est consacrée aux apparitions de la « fée verte » au cinéma...

L’Orangerie du château d’Auvers présente The Van Gogh Experience, regard d’un collectif d’artistes emmené par Arnaud Rabier Nowart sur les 70 derniers jours de Vincent Van Gogh à Auvers. Une approche immersive en sons et images vidéo un peu décevante, notamment du fait de l’exigüité de l’espace. Le château accueille en permanence, le Voyage au temps des Impressionnistes, un parcours pédagogique qui évoque bien la vie de ces artistes au XIXe siècle. Enfin, si Van Gogh n’eut pas l’occasion de croiser Daubigny à Auvers, puisque le peintre installé là en 1861, est mort en 1878, sa maison-atelier a conservé d’exceptionnelles décorations murales peintes par Daubigny père et fils, mais aussi par Corot, Daumier ou encore Oudinot, témoignant des amitiés et de l’effervescence artistique d’Auvers-sur-Oise à cette époque.

Catherine Rigollet et Jean-Michel Masqué

Visuels : Vincent Van Gogh, La Mairie d’Auvers, 1890. Huile sur toile, 72 x 93 cm. Collection particulière.
Vincent Van Gogh, l’église Notre-Dame d’Auvers-sur-Oise, vue du chevet. Juin 1890. Huile sur toile, 94 x 74, Musée d’Orsay. © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay).

- On lira avec intérêt : Vincent Van Gogh à Auvers, de Wouter van der Veen et Peter Knapp, préface d’Axel Rüger, directeur du musée Van Gogh, Amsterdam. Un ouvrage basé sur la correspondance du peintre300 pages avec la reproduction commentée de toutes les toiles peintes par Van Gogh à Auvers. Ed. du Chêne, 2009.

- À partir du samedi 4 avril et jusqu’au 1er novembre, SNCF TRANSILIEN et le STIF permet d’accéder directement à Auvers-sur-Oise depuis la Gare du Nord, en 30 minutes. Les week-ends et jours fériés.

- Le musée Van Gogh d’Amsterdam qui possède la plus importante collection d’œuvres de l’artiste vient d’être rénové.